jeudi 26 août 2010

Plus de 6 millions d’euros de la Belgique pour soutenir des secteurs sociaux et économiques au Niger

Le Royaume de Belgique a accordé une enveloppe de 6, 1 millions d’euros (plus de 4 milliards FCFA) pour soutenir les secteurs de la santé, de l’élevage et de la protection de la femme et de l’enfant au Niger, a appris APA jeudi de source officielle à Niamey.
Trois conventions spécifiques, d’un montant total de 6.192. 840 euros, ont été signés entre le Chef du bureau de coopération du Royaume belge, Daniel Ceuninck, et Touré Aminata Djibrilla Maiga, la ministre nigérienne des Affaires étrangères et de la coopération.
« La signature de ces conventions intervient dans un contexte national particulier marqué au plan politique par les avancées indéniables du processus de transition démocratique engagé depuis maintenant six mois » par la junte militaire au pouvoir, a indiqué à la presse, la ministre nigérienne de la Coopération.
A travers ces appuis, a-t-elle expliqué, le Royaume de Belgique entend agir pour renforcer les capacités organisationnelles et institutionnelles des structures concernées afin que celles-ci jouent efficacement leurs rôles dans la mise en œuvre des différents programmes opérationnels.
Pays sahélien, le Niger est en proie à une série de calamités comme la crise alimentaire et nutritionnelle, le déficit fourrager ayant décimé une grande partie du cheptel et les inondations qui ont sinistré, selon, les Nations plus de 100.000 personnes.
« A l’écoute des préoccupations fondamentales des populations nigériennes, la Belgique a initié avec le gouvernement des projets d’appui institutionnel à des secteurs vitaux directement liés à l’amélioration des conditions de vie des populations déshéritées » a indiqué Touré Aminata Djibrilla Maiga.
« Les trois conventions spécifiques que nous venons de signer constituent, comme vous le savez, la dernière série de conventions prévues dans le Programme Indicatif de Coopération (PIC). Elles portent sur des appuis institutionnels à des secteurs aussi prioritaires que la santé, la promotion de la femme et l’élevage » a dit la ministre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.