vendredi 20 août 2010

Le Niger crée un Fonds de garantie des crédits pour booster le développement des industries agro-alimentaires

Le gouvernement nigérien a entériné la création d’un fonds de garantie des crédits pour les productions végétales et animales en vue d’accompagner le processus d’installation de la Banque agricole du Niger (BAGRI), ouverte en juillet dernier pour booster le développement économique endogène basé sur la promotion des industries agroalimentaires, a appris APA vendredi de source officielle.
La création de ce Fonds de garantie est une « réponse au risque jugé excessif lié au financement des activités agro-sylvo-pastorales », selon un communiqué du gouvernement publié vendredi à Niamey.
Le même texte souligne que le Fond a pour objet de garantir à la BAGRI-NIGER et aux autres institutions financières, le remboursement d’une quote-part de l’encours des prêts qu’elles pourront consentir aux producteurs agro-sylvo-pastoraux, même dans l’hypothèse où ces derniers n’arrivaient pas à faire face à leurs engagements vis-à-vis de la banque.
L’Etat, les donateurs et les producteurs sont les principaux bailleurs de ce Fonds de garantie, a-t-on précisé.
Dotée d’un capital de 10 milliards FCFA, la BAGRI-Niger a été portée sur les fonds baptismaux en vue d’apporter « une réponse durable, professionnelle et de portée structurelle » à l’insécurité alimentaire qui sévit presque de façon chronique dans ce pays.
Pays sahélien, le Niger vit actuellement une crise alimentaire grave qui affecte plus de 8 millions de personnes et menace le cheptel national fort de 36 millions de têtes.
En 2008, déjà l’ex-président, Mamadou Tandja, avait annoncé la création à « brève échéance » d’une banque de crédits agricoles assortie d’une structure de commercialisation des produits agricoles.
La préoccupation première reste et demeure l’autosuffisance alimentaire qui sera assortie de mesures de renforcement des actions déjà en cours pour la relance de la production agricole, souligne-t-on.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.