vendredi 13 août 2010

Le Niger veut se doter d’une stratégie nationale de migration vers la radiodiffusion numérique

Le Niger veut se doter d’une stratégie nationale de migration vers la radiodiffusion numérique, ambitionnant d’abandonner la technique analogique d’ici 2020, a appris APA vendredi de source officielle à Niamey.
Un comité nationale chargé d’élaborer cette stratégie a été installé vendredi, et déposera son rapport dans un délai de trois mois, a indiqué à la presse, Ali Seydou, le secrétaire général du ministère nigérien de la Communication.
Déclinant les missions de ce comité, il a cité notamment l’étude « des répercussions techniques, économiques, réglementaires, culturelles et sociales de la transition vers le numériques ».
S’y ajoute aussi l’évaluation des besoins en investissement des radiodiffuseurs, la proposition de mesures réglementaires éventuelles propres à encadrer la transition vers le numérique et l’usage qui sera fait du dividende numérique.
Cette stratégie aura également à identifier des réponses aux enjeux de normalisation, de mise en place des plates-formes de diffusion numérique, d’équipement des foyers et d’adoption du cadre juridique et réglementaire.
L’Union internationale des télécommunications (UIT) a fixé la période de transition de la radiodiffusion analogique à la radiodiffusion numérique au 17 juin 2015, souligne-t-on.
Certains pays ont souhaité disposer d’un délai supplémentaire de cinq ans, d’ici 2020, pour procéder au passage à la diffusion numérique, comme c’est le cas du Niger, qui éprouve des difficultés d’ordre financier et technique.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.