samedi 7 août 2010

Crue exceptionnelle du fleuve à Niamey, des milliers d'évacués

Des milliers d'habitants de Niamey sont en cours d'évacuation à la suite d'inondations entraînées par une crue exceptionnelle du fleuve Niger, a-t-on appris vendredi de sources officielles.
"Les forces de défense et de sécurité sont mobilisées depuis jeudi pour assister les victimes", a déclaré à la télévision publique le ministre de l'Intérieur Ousmane Cissé.
De "sérieuses inondations" affectent une dizaine de quartiers riverains du fleuve, a indiqué le gouvernorat de Niamey.
Un millier de ménages ont été relogés dans des classes, a précisé le gouverneur, le colonel Soumana Djibo.
La situation risque d'"empirer au regard des prévisions météorologiques qui annoncent d'importantes précipitations dans les jours à venir", a prévenu le ministre de l'Intérieur.
"Il était deux heures du matin (01H00 GMT) jeudi lorsque les eaux ont commencé à envahir nos maisons. Trois heures plus tard elles ont commencé à s'effondrer", témoigne une sinistrée.
Une crue de cette ampleur, "cela n'est pas arrivé depuis une vingtaine d'années", assure Illiassou, un vieux piroguier.
Selon lui, certains habitants, bien que pris au piège par les inondations, refusent de quitter leur maison.
Vendredi, des habitants construisaient des digues avec des sacs remplis de sable pour protéger leur maison contre les eaux, a-t-on constaté. Des milliers d'hectares de champs de mil et des rizières sont aussi inondés.
Les inondations affectent également les régions de Tillabéri (ouest) et Dosso (sud), riveraines du fleuve, a indiqué le ministre.
Pays sahélien très pauvre, le Niger est frappé de nouveau par une grave crise alimentaire entraînée par une forte sécheresse en 2009-2010.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.