samedi 4 septembre 2010

Une grève des agents du développement agricole freine la transmission des données sur la crise alimentaire au Niger

Une grève des agents du développement agricole freine depuis quelques semaines la transmission des données sur la campagne agropastorale dans plusieurs régions du Niger, en proie à la grave pénurie alimentaire, a annoncé vendredi l’ONU, dans un communiqué.
Le syndicat des agents du développement rural, qui regroupe les travailleurs des secteurs de l’agriculture et de l’élevage, est en débrayage depuis quelques semaines, bloquant la transmission des données de la campagne agropastorale à Diffa, Maradi, Tahoua et Zinder.
Cette grève, d’ordre salarial, a « pour conséquences de diminuer l’efficacité des interventions en cette période où le partage d’information est nécessaire entre services techniques et partenaires humanitaires » précise OCHA, l’agence humanitaires des Nations unies.
Par ailleurs, indique-t-on, le PAM poursuit son assistance aux victimes de la famine avec la livraison fin aout de 32.509 tonnes de vivres à travers le pays, soit 77% des besoins du mois d’août.
L’’assistance nutritionnelle et alimentaire du PAM bénéficie à plus de 5 millions de personnes vulnérables, dont près de 670.000 enfants.
Pays sahélien, le Niger est en proie depuis fin 2009 à une grave sécheresse, qui a considérablement réduit la productivité agricole et provoqué une pénurie alimentaire qui sévit contre prés de 8 millions de personnes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.