mercredi 8 septembre 2010

Le nombre de cas de choléra en hausse dans l’est du Niger, frontalier du Nigeria et du Tchad

L’épidémie de choléra , en cours depuis juillet, va crescendo dans des localités situées à l’est du Niger où une centaine de nouveaux cas sont enregistrés précisément à Diffa et Zinder, deux régions frontalières du Nigeria et du Tchad.
La région de Diffa a enregistré cette semaine 63 nouveaux cas dont 3 décès, ce qui fait passer le nombre total de cas de choléra à 342 dont 20 décès, rapportent mercredi les services sanitaires régionaux.
Zinder (900 km au centre-est) est également touché dans trois départements (Gouré, Mirriah, Matameye) avec un total de 80 cas dont 9 décès et selon la direction régionale de la santé, il est à craindre une propagation de la maladie dans la ville de Zinder.
Des sites d’isolement et de prise en charge des malades ont été ouverts dans les villages de Bagara (5km de la ville de Diffa où des ONG financent également la formation de 40 comités de santé en vie associative et en participation communautaire, pour freiner l’ampleur de la maladie.
Selon les services sanitaires, deux facteurs risqueraient d’empirer la situation dans les prochains jours, avec des risques que l’épidémie ne s’étende à la ville de Zinder en raison de l’affluence vers les zones infectées qui disposent de marchés importants et très fréquentés par des populations venant de plusieurs localités, dont des villages du Nigéria.
S’y ajoute aussi la fin du jeûne du mois de Ramadan qui offre la liberté à la population de consommer des aliments au cours de la journée, précise la direction régionale de la santé de Zinder, qui a formulé une requête de 10, 9 millions FCFA pour assurer la prise en charge clinique des malades et lutter contre la propagation de l’épidémie.
Niamey a annoncé récemment qu’une mission transfrontalière sera menée pour renforcer la surveillance et la riposte contre le choléra dans les pays voisins du Tchad, du Nigeria, du Bénin ainsi que du Cameroun.
La partie est du Niger est une zone de confluence entre plusieurs populations venant d’Afrique de l’ouest du centre comme le Nigeria, le Tchad et le Cameroun. Cette région abrite également les chantiers de la prochaine usine d’extraction de pétrole.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.