mardi 7 septembre 2010

L’ONU annonce 20 milliards FCFA pour financer les élections prévues au Niger

Les Nations unies ont annoncé mardi l’octroi d’une enveloppe de 20 milliards FCFA pour appuyer le Niger à organiser un référendum constitutionnel et des élections d’ici 2011 pour restituer le pouvoir à des autorités civiles, après le putsch qui a destitué en février Mamadou Tandja, dont la tentative de prolongation du mandat a plongé le pays dans une longue crise politique.
Un document d’accord de projet de financement a été signé ce mardi entre la représentante des Nations unies, Khardiata Lô N’Diaye et le ministre nigérien de l’Intérieur Dr Ousmane Cissé, au cours d’une cérémonie officielle à Niamey.
Selon le budget établi par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), quelque 29 milliards FCFA sont nécessaires pour l’organisation de ces différents scrutins.
« La communauté internationale va aider le Niger dans son processus électoral à travers l’ONU, qui garantira un soutien technique et financier ces élections » a dit Khardiata Lô NDiaye.
Selon le programme de la Commission électorale, le Niger organisera un référendum en novembre prochain pour adopter une nouvelle Constitution. Des élections présidentielles, législatives et locales sont également prévues en 2011 pour rétablir un régime civil, après le Coup d’Etat qui a destitué en février dernier, l’ex-président Mamadou Tandja.
« L’aide des Nations unies servira à renforcer les capacités de la Commission électorale, à sensibiliser les populations et garantir la sécurité du processus électoral » a indiqué Dr Cissé, le ministre nigérien de l’Intérieur.
Lundi, des experts électoraux de la Communauté économique des Etats de l’Afrique (CEDEAO) ont loué le niveau « satisfaisant » du processus électoral entamé au Niger, sous la conduite de la junte militaire qui s’est emparé du pouvoir depuis le 18 février dernier.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.