mercredi 8 septembre 2010

Les musulmans du Niger célèbrent jeudi l’Aid El fitr marquant la fin du Ramadan

La communauté musulmane du Niger- prés de 99 pour cent de la population- célèbre jeudi la fête de l’Aid El fitr ou fête de Ramadan, au terme de 29 jours de jeûne, sanctionnés par l’observation du croissant lunaire à Dirkou, bourgade désertique située à l’extrême-nord du Niger.
Les musulmans du Niger ont entamé le 11 aout dernier le jeûne du mois de Ramadan, suite à l’apparition du croissant lunaire dans la localité de Mainé Soroa, à plus de 1000 km à l’extrême-est.
Dans un message adressé mercredi soir à la communauté musulmane, le ministre de l’Intérieur, Ousmane Cissé, a invité ses compatriotes à cultiver l’esprit de « tolérance et solidarité » envers les populations victimes de famine et des inondations à l’occasion de cette fête.
La fête de Ramadan, jour férié au Niger, a-t-il dit « devra une occasion de prières collectives, d’entraide et de solidarité (…) des valeurs fortes de notre société ».
Le ministre de l’Intérieur, porteur d’un message du chef de la junte militaire, a invité les Nigériens à organiser des « prières collectives pour implorer Allah pour qu’Il descende sa grace et renforce la tolérance entre les Nigériens ».
Le Niger est en proie depuis fin 2009 à une grave sécheresse, qui a largement amoindri la productivité agricole et provoqué une pénurie alimentaire qui sévit contre prés de 8 millions de personnes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.