jeudi 23 septembre 2010

La BID finance une campagne nationale de chirurgie de la cataracte au profit de 400 Nigériens

Un groupe d’ophtalmologues tunisiens appuyés par la Banque islamique de développement (BID) organisent à Niamey, une campagne nationale de la chirurgie de la cataracte au profit de 400 patients, a constaté APA jeudi à l’hôpital national Lamordé, dans la périphérie de la capitale nigérienne.
Cette initiative caritative intègre un programme intitulé « coopération Sud-Sud », financé par la BID, en vue de procéder gratuitement à des interventions chirurgicales en faveur de plusieurs personnes manifestant des signes de cataracte.
Depuis la mise en route de ce programme en 2003, la BID a permis à près de 400 Nigériens de recouvrer la vue sans débourser la moindre somme, alors que quelque 13.200 autres ont bénéficié de consultations oculaires.
Selon les volontaires tunisiens engagés dans cette campagne, le défi à relever est de contribuer à l’élimination de la cataracte, qui est l’une des principales causes de cécité en Afrique sub-saharienne, où pourtant 80% des cécités rencontrées sont évitables ou restent encore curables.
La cataracte est une maladie de l’œil qui affecte aussi bien les animaux que l’homme. Elle entraîne une baisse progressive de l’acuité visuelle, devenant ainsi la première cause de cécité dans les pays du tiers monde, explique-t-on.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.