jeudi 20 janvier 2011

Quatre officiers nigériens membres de la junte au pouvoir placés en détention par la justice

Un juge de Niamey a ordonné jeudi après-midi une enquête judicaire et le maintien en prison de quatre officiers militaires membres de la junte au pouvoir et placés en détention depuis octobre dernier, pour une tentative présumée de coup d’Etat visant l’assassinant du général Djibo Salou, le président intérimaire du Niger.
Selon la décision rendue jeudi en début d’après-midi le Colonel Abdoulaye Bagué, ancien numero 2 de la junte, sera transféré à la prison de Ouallam, à 100 km, à l’ouest de Niamey tandis que le Colonel Amadou Diallo, ancien ministre de l’Equipement, sera placé en détention à Birni Ngaouré, à 120 km, au sud de la capitale.
Le juge a aussi le transfèrement du Colonel Aboubacar Sanda, patron d’une caserne, à la prison de Say, à 50 km de Niamey, tandis que le Colonel, Abdou Sidikou Issa, ancien patron de la Garde nationale, est interné à l’hôpital de Niamey « pour des soins ».
Selon, Me Moussa Coulibaly, avocats de ces officiers, cette décision est consécutive à une demande introduite par le procureur de l’Etat du Niger pour l’ouverture d’une enquête judicaire sur les quatre officiers militaires, tous membres de la junte, emprisonnés depuis la mi- octobre pour une présumée tentative de coup d’Etat.
« Nous avions plaidé ce matin contre la nullité de cette procédure de leur arrestation et de leur détention, car elle viole la loi. Le principe de la détention préventive a été violé lors de leur arrestation » a indiqué à la presse Me Coulibaly.
Cette décision intervient à quelques jours de l’élection présidentielle du 31 janvier censée rétablir un régime civile au Niger, après le putsch contre Mamadou Tandja, le 18 février 2010.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.