vendredi 28 janvier 2011

20 milliards FCFA de la BOAD pour financer un projet de production électrique au Niger

La Banque ouest africaine de développement (BOAD) a accordé un prêt de 20 milliards FCFA (41.064.400 dollars) au Niger pour soutenir un projet d’extension de la principale centrale électrique qui alimente la région de Niamey, la capitale.
L’accord de prêt, signé le 22 janvier dernier à Bamako, a été ratifié par le gouvernement du Niger en vue d’assurer une « meilleure couverture de la demande et de sécuriser l’alimentation en énergie électrique » du Niger, a expliqué le ministère des Mines et de l’Energie.
Ce prêt, a-t-on souligné, va soutenir le projet de renforcement de la capacité de production de la centrale de Goudel en vue de porter la capacité de la réserve froide de Niamey de 35 Mw à 65 Mw.
Le projet a reçu l’approbation et le financement du Fonds de développement de l’énergie de l’UEMOA à travers l’initiative régionale pour l’énergie durable (IRED) dont le but est de permettre aux citoyens des pays de la sous-région d’accéder à une énergie à bas prix à l’horizon 2030.
Dépourvu de centrale électrique, le Niger importe l’essentiel de son énergie électricité du barrage de Kendji, au Nigeria voisin pour alimenter les villes du sud et du centre-est du pays. Les villes du nord-Niger s’approvisionnent en électricité grâce à une production locale, au niveau de la Société nigérienne de charbon (SONICHAR) qui dessert aussi les sites miniers détenus par AREVA.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.