vendredi 21 janvier 2011

Libération du Colonel Mossi, ancien patron de l’armée de l’Air et membre de la junte au Niger

L’ancien Chef d’Etat major de l’armée de l’air, Colonel Hassan Mossi, emprisonné depuis le 9 novembre, dans l’affaire de complot contre le chef de la junte militaire au Niger, a été libéré cette semaine,selon sa famille.
« Il est libéré, il ne lui est reproché. Il est retourné chez lui, prés de l’Etat-major de l’Armée de l’air » a indiqué un des proches de l’officier, écroué officiellement pour « dénonciation calomnieuse ».
Membre de la junte militaire qui dirige le Niger depuis le putsch contre Mamadou Tandja en février 2010, le Colonel Mossi était patron de l’armée de l’Air, avant d’être arrêté et détenu à la gendarmerie pour une présumée affaire de coup d’Etat contre le général Djibo Salou, président intérimaire du Niger.
Il a été remplacé à ce poste par un autre gradé, fin décembre 2010, sur décision du Chef de la junte militaire.
Jeudi, la Cour d’Etat a ordonné l’incarcération des quatre autres officiers militaires, tous membres de la junte, arretés depuis octobre pour « atteinte à la sureté de l’Etat » visant à assassiner le président Salou.
Le Colonel Abdoulaye Bagué, ex-numéro 2 de la junte, le Colonel Amadou Diallo, ancien ministre et le colonel Abdoubacar Sanda sont écroués dans des prisons au sud du Niger. Le Colonel Sidikou Issa, ancien patron de la Garde nationale, est retenu à l’hôpital national de Niamey, selon Mounkaila Yayé, un de leurs avocats.
Une élection présidentielle couplée à des législatives est prévue pour le 31 janvier prochain pour rétablir un régime démocratique au Niger. Les membres de la junte sont inéligibles à ce scrutin.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.