lundi 11 octobre 2010

Ouverture mardi à Rome d’un séminaire de renforcement des capacités des hautes autorités de la Transition du Niger

Un séminaire de renforcement des capacités des acteurs sociopolitiques du Niger s’ouvre mardi à Rome sous l’égide de la Communauté Saint’ Egido, en vue de sensibiliser les membres du Conseil consultatif national et des institutions de la Transition militaire.
Une forte délégation d’officiels nigériens, conduite par Marou Amadou, président du Conseil consultatif national, prend part à ce séminaire qui s’achève samedi. S’y ajoute le président de l’Observatoire national de la communication, celui de la haute autorité à la réconciliation nationale ainsi que des membres du gouvernement et de la junte militaire.
La Communauté Saint’ Egido, une organisation fondée dans les locaux de l’Eglise portant le même nom en Italie, s’est engagée à échanger sur les voies et moyens par lesquels elle peut aider la Transition militaire en cours au Niger.
Selon M. Mario Giro, responsable des relations internationales de cette association, depuis la fin des années 80, la Communauté Sant’Egido est impliquée en tant qu’organisation de la société civile dans le processus de réconciliation dans beaucoup de pays en Afrique et ailleurs.
C’est le cas notamment des accords de paix au Mozambique après 16 ans de guerre, au Burundi, et des initiatives plus récentes concernant la Côte d’Ivoire et la Guinée.
« Nous avons une expertise indépendante en matière de résolutions des crises et réconciliation nationale qui peut être utile pour le cas nigérien », a-t-il dit.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.