jeudi 7 octobre 2010

Awadi présente « Présidents d’Afrique », son dernier opus, le 13 octobre à Niamey

Le rappeur sénégalais Didier Awadi, 41 ans, sera de retour au Niger le 13 octobre pour présenter son dernier album « Présidents d’Afrique » lors d’un grand concert, dédié aux illustres fils du continent qui se sont distingués dans la lutte pour l’émancipation des peuples et le développement.
Dans cet opus, le rappeur sénégalais revisite l’histoire africaine en reprenant les textes des leaders africains, de ces « Présidents d’Afrique » qui se sont battus, souvent au prix de leur vie, pour affirmer la nécessité, pour les africains, de prendre part à leur propre destinée et l’impératif d’unité pour permettre à l’Afrique de compter.
Awadi soutient que Thomas Sankara, Sékou Touré ou encore Nelson Mandela incarnent le modèle de dirigeants dont le continent africain manque pour assurer un « avenir de liberté, de dignité, de démocratie et d’égalité susceptible de garantir une vie meilleure pour tous et chacun ».
« Présidents d’Afrique » est un hommage à ces hommes qui ont travaillé pour une « politique fondée sur la satisfaction de l’intérêt général ou qui ont apporté une contribution substantielle à l’éveil des consciences noires.
Lors d’un entretien avec APA en 2008, l’artiste sénégalais annonçait déjà que cet album est une une fresque historique sur des grandes figures d’Afrique, qui n’est pas « un simple album, mais aussi un film documentaire, c’est un cours d’histoire, un site Internet où tout le monde pourra télécharger gratuitement l’histoire de l’Afrique et s’en inspirer ».
« Présidents d’Afrique » met en scène d’autres rappeurs aux côtés d’Awadi, sur fond d’images et discours de grandes figures africaines qui se prononcent sur l’avenir du continent.
« C’est le projet de ma vie. Pour moi ce sera un classique dédié à tous les grands hommes d’Afrique, tous nos héros, nos modèles qui vont être mis à l’honneur » affirmait Awadi, par ailleurs promoteur du « Studio Sankara » à Dakar, au Sénégal.
La sortie de « Présidents d’Afrique » constitue « le plus grand projet » de l’artiste qui compte ainsi satisfaire un devoir de mémoire « une manière pour nous de ne pas oublier qui nous sommes et de montrer que nous avons des grands messieurs qui sont pour nous des leaders et qui ne sont pas ces dictateurs qu’on veut nous imposer ».
De grandes figures politiques de l’Afrique comme Sankara, Lumumba, Nyerere sont célébrées dans cet album, car « ils donnent la fierté d’être africain » a expliqué le fondateur de « Positive black Soul », un des premiers groupes de rap en Afrique de l’Ouest.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.