jeudi 14 octobre 2010

confusion autour de l'ex-numéro 2 de la junte

L'ex-numéro 2 de la junte au pouvoir au Niger, le colonel Abdoulaye Badié, arrêté mercredi selon plusieurs sources militaires et une source proche de la junte, se trouvait à son domicile à Niamey jeudi en fin d'après-midi.
Le colonel Badié, qui se trouvait dans sa villa d'un quartier résidentiel du sud-ouest de la capitale, entouré de nombreux proches, a refusé de s'exprimer, a-t-on constaté.
Un homme qui s'est présenté comme un membre de sa famille a réfuté, sous couvert d'anonymat, son arrestation: "c'est complètement faux. Il n'a même pas été interpellé, à plus forte raison mis aux arrêts", a-t-il assuré.
Plusieurs sources militaires et une autre source proche de la junte avaient annoncé dans la matinée l'arrestation du colonel Badié, le disant également retenu à l'état-major.
Cet officier était le secrétaire permanent du Conseil suprême pour la restauration de la démocratie (CSRD, junte), soit le numéro 2 du régime mis en place après le coup d'Etat de février contre le président Mamadou Tandja (1999-2010).
Le 10 octobre, le chef de la junte, le général Salou Djibo, avait supprimé par décret le poste de secrétaire permanent et maintenu le colonel Badié comme simple membre du CSRD.
Aucun porte-parole du régime ne s'est exprimé publiquement sur la situation du colonel Badié durant la journée de jeudi.
Niamey bruit depuis plusieurs semaines de rumeurs concernant une tentative de coup d'Etat

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.