mardi 12 octobre 2010

Le général Djibo Salou réaménage la junte militaire au Niger, le Secrétariat permanent dissout

Le général Djibo Salou a dissout le poste de secrétaire permanent du Conseil suprême pour la restauration de la démocratie (CSRD, junte), l’instance de coordination des décisions de la junte militaire, dirigée par le Colonel Abdoulaye Badié, présenté comme le deuxième homme fort du Niger, depuis le putsch qui a destitué en février dernier, l’ex-président Mamadou Tandja.
Dans un décret,le président du CSRD, également chef de l’Etat, le général Salou, a fixé la composition de l’instance dirigeante de la junte, conservant toutefois le poste de porte-parole du Conseil, occupé par le Colonel Abdoul Karim Goukoye.
Auparavant, il avait signé un premier décret qui a limogé le Colonel Abdou Sidikou, membre de droit du CSRD, de ses fonctions de Haut commandant de la Garde Nationale, une unité de l’armée nigérienne créée pour assurer une mission de sécurité publique et de défense opérationnelle du territoire national.
Officiellement, aucune raison n’a été avancée pour expliquer ces décisions, présentées par plusieurs observateurs comme un « remue-ménage » au sein de la junte, qui conserve néanmoins l’essentiel de ses 21 membres militaires. S’y ajoute 15 autres membres de droit exerçant des fonctions militaires et paramilitaires.

Composition du CSRD :

Président : Le Général de Corps d’Armée Djibo Salou

Membres :

* Colonel ABDOULAYE BADIE ( ex-Secrétaire permanent du CSRD) * Colonel DIALLO AMADOU ; * Colonel HASSANE MOSSI ; * Colonel GOUKOYE ABDOULKARIM, Porte-parole du Conseil ; * Colonel SALIFOU MODY ; * Colonel DJIBRILLA HIMA HAMIDOU ; * Colonel ABDOULAYE ADAMOU HAROUNA ; * Colonel LAMINOU MAHAMANE MOUSSA ; * Colonel HAMED MOHAMED ; * Colonel AMADOU MADOUGOU WONKOYE ; * Lieutenant-colonel ADAMOU GARBA ; * Lieutenant-colonel CHAIBOU IDRISSA ; * Lieutenant-colonel ABOUBACAR AMADOU SANDA ; * Lieutenant-colonel MAMANE SOULEY ; * Commandant MOCTAR AMADOU MOUNKAILLA ; * Commandant MAINASSARA SALIFOU ; * Commandant AMIROU ABDOULKADER ; * Chef de Bataillon ABDOURAMANE IBRAHIM ; * Capitaine DJIBRIL ADAMOU HAROUNA ; * Capitaine ISSA AMADOU ; * Lieutenant ARZIKA TCHIEMOGO.

Sont membres de droit du Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie :

* le Chef d’Etat Major des Armées ; * le Chef d’Etat Major Particulier du Président du Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie, Chef de l’Etat ; * l’Inspecteur Général des Armées ; * le Chef d’Etat Major de l’Armée de Terre ; * le Chef d’Etat Major de l’Armée de l’Aïr ; * le Haut Commandant de la Gendarmerie Nationale ; * le Haut Commandant de la Garde Nationale du Niger ; * le Directeur Général de la Police Nationale ; * le Directeur Général des Douanes ; * le Directeur Général de la Protection Civile ; * le Directeur Général de l’Environnement et des Eaux et Forêts ; * le Commandant de la Gendarmerie Territoriale ; * le Commandant de la Gendarmerie Mobile ; * les Commandants de Zone ; * les Commandants de Légion.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.