mardi 5 octobre 2010

Le Niger veut améliorer la gestion des vols internationaux sur la plate-forme aéroportuaire de Niamey

Le Niger veut améliorer l’administration des vols internationaux sur sa plate-forme aéroportuaire en se dotant d’un Comité national chargé de l’attribution et de la gestion des créneaux horaires des vols en partance ou à destination de l’Aéroport international Diori Hamani de Niamey, ce qui permettra d’enrayer les encombrements ou les saturations des aires du trafic, du parking et des salles d’embarquement, a appris APA mardi de source officielle.
Le comité d’attribution des créneaux horaires se révèle à la fois comme un organe de régulation, de facilitation, de sécurité et de sûreté au service de l’autorité de tutelle dans la prise des décisions, a-t-on expliqué.
Selon Ida Abdoulaye, haut fonctionnaire au ministère nigérien des Transports, la création de ce comité est « la réponse à une recommandation de la Commission de l’Union économique et monétaire ouest Africaine, notamment le règlement N°4 du 20 mars 2003 à travers son programme commun du transport aérien dans les Etats membres ».
Composé de douze membres, cette structure aura à répartir, en fonction des disponibilités opérationnelles des installations à l’aéroport, les hommes, le matériel ainsi que les heures des départs et arrivées des avions sur la plate-forme, a-t-il précisé.
Le Niger renoue avec les dessertes d’avion, après quelque moments de latence dus à la disparition de la compagnie multinationale « Air Afrique » ainsi que du départ de certaines compagnies implantées dans le pays.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.