vendredi 9 juillet 2010

Sahel: la crise alimentaire va devenir "désastreuse", prévient l'ONG Oxfam

L'organisation humanitaire Oxfam a appelé vendredi le monde à prendre conscience de la gravité de la crise alimentaire dans les pays du Sahel, en assurant que la situation déjà "alarmante" au Niger, au Mali ou au Tchad allait devenir "désastreuse".
"Nous voulons amener les gouvernants et la communauté internationale à réaliser l'ampleur et la sévérité de la crise alimentaire qui secouent différents pays du Sahel, le Niger, le Tchad et le Mali, et touche aussi le nord du Nigeria, la Mauritanie et le Burkina Faso", a déclaré le directeur régional adjoint d'Oxfam, Raphaël Sindaye, devant la presse à Dakar.
De son côté, le directeur d'Oxfam au Mali, Gilles Marion, s'est voulu très direct: "Excusez-moi l'expression mais on va +droit dans le mur+. La situation déjà extrêmement alarmante va forcément devenir désastreuse. Il reste encore quatre mois de période de soudure, sans récolte, et les familles dans le nord du Mali sont déja passées à un repas par jour".
La crise alimentaire toucherait "au moins 10 millions de personnes" au Niger, Mali et Tchad, selon Oxfam, qui insiste sur l'urgence de procéder à des distributions de nourriture ou d'argent aux familles touchées.
Les différents experts d'Oxfam ont décrit un même mécanisme dans ces trois pays sahéliens où la malnutrition est chronique.
La faiblesse des pluies de 2009, tardives et mal réparties, a d'abord déclenché une crise pastorale qui s'est transformée en crise économique puis crise alimentaire. Les pâturages n'ont pu se régénérer, les animaux ont commencé à s'affaiblir puis à mourir.
"Dans le nord du Mali, où 80% de l'économie est basée sur l'élevage, on estime que 40% du cheptel a été décimé ou a perdu toute valeur", a indiqué M. Marion.
"Quand vous allez voir les familles, elles n'ont plus d'animaux, pas de grain, plus d'argent mais au contraire des dettes. Les céréales sont disponibles sur les marchés mais elles n'ont pas les moyens de les acheter", a-t-il dit.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.