jeudi 8 juillet 2010

La junte militaire proscrit les activités jubilatoires et onéreuses lors cinquantenaire du Niger

La junte nigérienne a décidé d’exclure des manifestations marquant les 50 ans de l’indépendance du Niger en août prochain toute « activité festive onéreuse »,décrétant que ce cinquantenaire sera marqué du sceau de la sobriété et de la solidarité à l’endroit des 8 millions de Nigériens en proie à la pénurie alimentaire, a appris APA jeudi de source officielle à Niamey.
Le Premier ministre nigérien, Mahamadou Danda, en a donné le ton, lorsqu’il recevait mercredi les membres du comité chargé de l’organisation du cinquantenaire de l’indépendance, les invitant à proposer des « actions à fort impact dans le sens d’un changement qualitatif de comportement et à faible coût » au regard de la situation alimentaire que vit une frange importante de la population nigérienne.
Mahamadou Dandah a également précisé que seules les activités traditionnelles de prise d’arme et de plantation des arbres seront maintenues pour la célébration du cinquantenaire du Niger, ancienne colonie française devenue Etat indépendant le 3 août 1960.
La décision de décision de célébrer discrètement la fête des 50 ans d’indépendance du Niger, les autorités nigériennes souhaitent marquer leur « volonté réelle de faire conjuguer les efforts de tous en vue de sortir honorablement de la situation de crise alimentaire et poser les jalons pour rompre définitivement d’avec son cycle infernal » a-t-il dit.
« C’est donc en toute responsabilité que le gouvernement a pris cette décision de supprimer les activités jubilatoires et de recentrer les actions sur la réflexion, la réalisation des actions qui vont dans le sens de promouvoir la solidarité avec les victimes de la crise alimentaire », a encore expliqué le Premier ministre.
Les nouvelles autorités du Niger, en place depuis le coup du 18 février dernier, lancent un appel à l’endroit de la population nationale pour bannir le gaspillage un appel et invitent à la prière et à des réflexions profondes sur la situation alimentaire et les solutions idoines, a-t-on souligné.
Niamey a récemment mis en place un Comité national d’organisation des festivités du cinquantenaire de l’indépendance du Niger pour lequel le gouvernement invite à tirer les leçons des 50 ans d’indépendance du pays pour « bâtir une grande nation libre, vaillante et prospère ».
La célébration en août prochain des 50 ans d’indépendance du Niger sera également un creuset pour jeter un regard rétrospectif sur la marche du pays et lancer un engagement dans la construction d’une citoyenneté forte au service de la bataille du développement politique et économique.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.