lundi 5 juillet 2010

Ouverture lundi à Niamey d’un atelier sous-régional sur les réformes institutionnelles en Afrique

Des experts venus d’Etats membres de la CEDEAO ont entamé lundi une formation sur la gouvernance en Afrique autour du thème « Transition et réformes institutionnelles en Afrique : cas du Niger », au cours d’un atelier sous-régional initié par le Conseil consultatif national (CCN), organe transitoire pour apprécier les textes fondamentaux au Niger, a constaté APA.
Cet atelier de deux jours, qui bénéficie du soutien du Forum de la société civile de l’Afrique de l’Ouest (FOSCAO) et l’Open society institute for West Africa (OSIWA), constitue une occasion pour échanger sur les réformes entreprises au Niger, depuis le putsch du 18 février qui a déposé l’ex-Président Mamadou Tandja dont la volonté de se maintenir au pouvoir a plongé le pays dans une longue crise politique.
« L’organisation de ces échanges permettra aux Conseillers de renforcer leur capacité pour mieux appréhender, avec la sérénité et l’esprit de responsabilité requis, les avant-projets de textes fondamentaux devant régir les institutions de notre pays qu’ils auront à examiner dans les prochains jours » a dit Marou Amadou, le Président du CCN.
Cette rencontre, a-t-il dit, mettra en exergue l’expérience du Niger « et à la lumière des expériences d’autres pays de la sous-région, un débat s’engage entre les participants dans la perspective d’une identification des forces et faiblesse des pratiques constitutionnelles et de tirer le meilleur profit ».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.