mercredi 28 juillet 2010

La police nigérienne appréhende 481 personnes au cours d’un ratissage nocturne à Niamey

La police nigérienne poursuit son opération de ratissage dans les quartiers réputés dangereux de Niamey, la capitale, avec l’arrestation ces deux derniers jours de 481 personnes, dont 41 femmes et la saisie de plusieurs motos et véhicules, a appris APA mercredi de source policière.
Quelque 450 hommes à bord de plusieurs véhicules de la police ont « fouillé » des coins et recoins de Niamey procédant à l’interpellation de « 481 personnes dépourvues de pièces d’identité suspectes, parmi lesquelles 41 femmes, ont été appréhendées. Ainsi 12 motos, un vélo et un véhicule immobilisés pour défaut de pièces administratives » a indiqué à la presse, le Commissaire Kaïlou Saïdou, adjoint au directeur de la police de Niamey.
« C’est une action qui s’inscrit dans la droite ligne de l’engagement du Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie (CSRD, junte) à assurer la sécurité des paisibles citoyens » a-t-il précisé.
La semaine dernière, une opération conjointe de la police et de la gendarmerie nigériennes avait permis d’ appréhender 289 personnes dont 26 femmes, dans plusieurs quartiers de Niamey.
En mars également, quelque 618 suspects dont 44 femmes ont été i interpellés au cours d’une opération spéciale menée par la police nationale à Niamey, sur instruction du Dr Ousmane Cissé, le ministre de la Sécurité.
Ces coups de filet qui se poursuivront constituent une promesse de la junte militaire au pouvoir, qui a appris l’engagement d’assurer la sécurité des populations nigériennes, au lendemain du putsch du 18 février, qui a renversé Mamadou Tandja, rappelle-t-on.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.