mercredi 28 juillet 2010

Le Niger veut améliorer le système de transport de ses 10.000 pèlerins attendus au Hadj 2010

La Commission nationale d’organisation du Hadj est en train de prendre des dispositions « rigoureuses » pour résorber l’épineux problème de transport auquel sont confrontés chaque année les pèlerins nigériens, au nombre de 10.000 en 2010, a annoncé le président de ladite Commission, Dr Ousmane Cissé, a constaté mardi APA.
Pour l’édition 2010 du Hadj « le plus grand sérieux et la plus grande rigueur seront mis dans le transport et le traitement des pèlerins dans l’accomplissement de l’un des cinq piliers de l’Islam » a dit Dr Cissé, également ministre de l’Intérieur.
« Le Président du CSRD (junte) tient personnellement à ce que tout soit préparé et mis en œuvre pour que les multiples problèmes de transport aérien et d’organisation ne soient plus que des mauvais souvenirs » a-t-il dit.
La Commission nationale du Hadj est composée de représentants des différents ministères concernés et ceux des Agences et autres structures partenaires dans l’organisation du Hadj.
Depuis quelques années, les pèlerins nigériens souffrent tantôt de problèmes de transport aérien tantôt des mauvaises conditions de séjour sur le territoire saoudien, imputables à la mauvaise organisation et souvent à l’indélicatesse de certaines Agences de pèlerinage, a-t-on souligné.
Le quota de pèlerins accordé au Niger dans le cadre du Hadj par les autorités saoudiennes est passé de 9000 en 2009 à 10.000 pèlerins en 2010, selon le rapport d’une mission conduite par le secrétaire général du ministère en charge des Affaires religieuses en Arabie Saoudite.
Le Hadj 2010 prévu en novembre prochain en Arabie Saoudite regroupe, comme à l’accoutumée plus de 2 millions de musulmans venus des cinq continents pour accomplir le rite du pèlerinage, cinquième pilier de l’Islam.
En 2009, une baisse a été enregistrée au Niger sur le coût du billet de transport en Arabie Saoudite, qui est passé de 1.029.000 FCFA par pèlerin à 855.000 FCFA.
Cette année des vols « aller » directs de Niamey à Médine et des vols « retour » directs également de Djeddah à Niamey sont prévus , indique-t-on.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.