mercredi 7 juillet 2010

La junte militaire initie des réflexions sur le constitutionnalisme et ses perspectives au Niger

Le Chef de la junte militaire au Niger, Général Djibo Salou, a présidé mercredi l’ouverture d’une conférence nationale autour de la « réflexion sur le constitutionnalisme au Niger et les perspectives d’avenir » à Niamey, à l’intention des membres de la junte, en prélude à l’examen dans les jours prochains des projets des textes fondamentaux, élaborés pour jeter les bases d’un régime civile et démocratique dans le pays d’ici 2011, a constaté APA.
Cette rencontre est animée par des chercheurs de l’Université de Niamey au profit des membres du Conseil suprême pour la restauration de la démocratie (CSRD), la junte qui s’est emparé du pouvoir le 18 février dernier, en évinçant l’ex-président Mamadou Tandja.
Elle s’inscrit, a-t-on souligné, dans la perspective du CSRD, qui s’est engagé à restaurer la démocratie, par le biais de l’adoption de nouveaux textes fondamentaux pour bâtir une nouvelle république.
Le Conseil consultatif, qui a initié du 5 au 6 juillet un atelier sous-régional sur la transition et les réformes institutionnelles en Afrique avec comme focus le cas du Niger, va bientôt engager des réflexions de « haut niveau et des échanges autour des propositions des réformes institutionnelles et ce, pour un retour du Niger à un ordre constitutionnel démocratique et crédible », a dit son président Marou Amadou.
La prochaine session de ce Conseil, instance transitoire pour apprécier les textes fondamentaux, va se pencher sur les avant-projets de Charte de partis politiques, du Statut de l’opposition ou encore l’avant-projet de Charte d’accès à l’information publique

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.