mercredi 14 juillet 2010

Le Niger entérine un accord de siège de la Croix rouge internationale à Niamey

Le Niger et la Fédération internationale de la Croix rouge (FICR) ont paraphé un accord pour l’ouverture d’une représentation de cette organisation humanitaire à Niamey, d’où sont menées plusieurs interventions du Croissant rouge en faveur des populations victimes de la pénurie alimentaire dans le pays, a annoncé mardi Béléké Béléta, secrétaire générale de la FICR, au terme d’une visite de trois jours.
« La Fédération Internationale de la Croix Rouge et les autorités nigériennes ont abouti à la signature d’un accord pour l’ouverture d’une représentation de la Fédération Internationale à Niamey » a-t-il déclaré à la presse, au sortir d’une audience avec le Premier ministre du Niger.
Le Niger, qui reçoit pour la première la visite d’un haut responsable de ce rang de la Croix rouge, est secoué depuis quelque mois par une grave crise alimentaire qui affecte près de 8 millions de la population, essentiellement établis dans les zones rurales.
Depuis plusieurs semaines déjà, la Croix rouge procèdent à la distribution de vivres pour près plusieurs dizaines de personnes auxquelles elle fournit également des semences, des outils, des formations et d’autres mesures de soutien afin de les aider à reprendre leurs activités agricoles.
L’organisation humanitaire avait décidé récemment de porter de 13 à 36 millions de francs suisses (environ 21,1 à 33,9 millions d’euros) son appel de fonds pour venir en aide à 100.000 personnes durement touchées par la disette dans le nord du Mal et l’ouest du Niger a-t-on renseigné.
« Je suis venu faire avec les autorités nigériennes, le point sur la situation alimentaire au Niger. Nous avons, avec le Premier ministre, fait le point sur la situation de crise alimentaire et avons examiné les voies et moyens pour juguler cette crise » a dit M. Béléta.
La semaine dernière, la Croix rouge annoncé que prés de 290.000 agriculteurs et éleveurs touchés par les effets de la sécheresse dans le nord du Niger et la partie septentrionale du Mali ont bénéficié d’une opération d’assistance alimentaire.
Le CICR tente depuis quelques jours à atténuer les conséquences de la pénurie alimentaire en faveur de quelque 120.000 habitants des communes de Dabaga, Timia, Gougaram, Iférouane et Tchirozérine, situées dans la région d’Agadez au nord du Niger, indique-t-on.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.