lundi 5 juillet 2010

Rapatriement d'un centaine de Nigériens détenus en Libye

Cent onze Nigériens qui étaient détenus en Libye ont été rapatriés lundi et plus de 200 autres étaient attendus dans les prochaines heures , a-t-on appris auprès du ministère nigérien de l'Intérieur.
"Une première vague de 111 Nigériens, dont une femme, qui étaient détenus en Libye, est arrivée lundi en provenance de Tripoli vers 13H35 (locales, 12H35 GMT)", a affirmé à l'AFP un responsable de la communication du ministère.
Les prisonniers sont arrivés à Niamey à bord d'un avion qui ramenait les ministres nigériens de l'Intérieur Ousmane Cissé et de la Justice Abdoulaye Djibo, qui étaient en visite en Libye.
Un autre groupe de "207 autres détenus arrivera de Sebha (sud libyen) dans les heures qui suivent", a indiqué le responsable.
A Tripoli, un haut responsable du ministère libyen de la Justice a évoqué le chiffre de 150 autres Nigériens détenus à Sebha et qui devaient être transférés lundi, conformément à la convention d'entraide judiciaire signée en mai 2008 entre les deux pays et adoptée tout récemment par Niamey.
"La plupart des personnes déjà rapatriées et celles qui arriveront bientôt sont d'anciens détenus qui ont fini de purger leur peine en Libye", a précisé le responsable nigérien. "Certaines d'entres elles avaient été incarcérées pour défaut de papiers de séjour".
Dès leur arrivée, les 111 personnes ont été cantonnées dans un camp militaire de la capitale.
Selon le ministère nigérien de l'Intérieur, un "comité paritaire Niger-Libye" a été mis en place pour traiter les cas des Nigériens détenus et condamnés à mort par la justice libyenne.
L'exécution le 30 mai en Libye de trois ressortissants nigériens pour des "actes criminels" avait soulevé une vive émotion au Niger.
Annonçant le 18 juin un accord sur l'extradition de quelque 300 Nigériens détenus en Libye, Niamey avait affirmé que Tripoli avait aussi décidé de surseoir aux exécutions de 22 Nigériens condamnés à mort.
Des milliers de Nigériens vivent en Libye, où ils travaillent souvent comme ouvriers sur des chantiers ou comme domestiques.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.