samedi 22 mai 2010

Le Nigérien Mali Yaro lance, ce samedi, « Toula », son cinquième album

Avec le vernissage, ce samedi à Niamey, de l’album « Toula », le musicien nigérien Mali Yaro met sur le marché son cinquième album, se hissant ainsi dans le prestigieux cercle des artistes les plus prolixes de son pays.
Le concert de vernissage de l’album sera couplé à un grand défilé de mode du styliste nigérien Alphadi, au Palais des sports de Niamey.
« Toula » est l’histoire d’une jeune femme sacrifiée pour mettre fin à la colère des dieux qui faisaient régner la sécheresse dans le pays Djerma-sonrai, à la lisière entre le Niger et le Mali, à des temps immémoriaux. Alors que son jeune prétendant a décidé d’aller à la recherche de l’eau afin d’éviter à la jeune fille une fin tragique.
C’est cette histoire, déjà portée à l’écran, en 1973, par le cinéaste nigérien Moustapha Alassane, que le jeune Mali Yaro (36 ans) tente de retracer dans une compilation d’une dizaine de morceaux.
Ancien joueur de Goumbé (petit tambour Djerma), Mali Yaro, qui a formé en 1996 le « Goumbé Stars » avec des amis à Niamey, est très connu des milieux populaires nigériens, où il distille ses chants teintés d’amour, de réjouissances et d’appel à la cohésion.
Ce jeune virtuose, autodidacte, a été couronné plusieurs fois meilleur artiste musicien nigérien en 1996, 1998, 2000, 2002, et 2008. Il a participé à de nombreux événements comme le Festival international de la mode africaine (FIMA) avant de se produire en Hollande, au Maroc, en Belgique et aux Etats-Unis.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.