lundi 17 mai 2010

Le Niger se dote d’un nouveau code de l’aviation civile

Le Niger s’est doté d’un nouveau code de l’aviation civile qui prend en compte diverses « préoccupations » de l’aviation tout en charriant la nouvelle politique aéronautique africaine, a appris APA lundi de source officielle.
Ce nouveau code tient aussi compte des nouvelles orientations dans le cadre de l’UEMOA en vue d’un programme commun de transport aérien avec pour principal objectif de lutter contre la marginalisation et de contribuer à la création d’un espace aérien sûr, ordonné et efficace, explique un communiqué officiel reçu lundi à APA.
Le même texte précise que le code de l’aviation civile au Niger prend en compte la nécessité de créer l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC), une administration civile dotée de la personnalité morale, de l’autonomie financière et la gestion consacrée par les règlements de l’UEMOA.
« Le contexte international et sous régional a beaucoup évolué et le Niger a contracté de nombreux engagements dans le cadre de la coopération multilatérale et bilatérale pour son intégration aéronautique de base » souligne le communiqué.
Niamey a entamé depuis 2009 le processus de révision de ses textes pour actualiser son code de l’Aviation civile, vieux de plus de 30 ans et jugé « inadapté » aux différentes mutations enregistrées dans ce domaine ces dernières années.
Ce nouveau code, explique-t-on, s’adapte à la législation aéronautique de base du Niger et aux nouvelles exigences de l’OACI, de l’UEMOA et de l’OHADA en même temps qu’il concourt à satisfaire aux recommandations contenues dans les conclusions des audits sur la sûreté et sur la supervision de la sécurité de l’aviation civile au Niger, dont le Code dans le domaine date de 1977.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.