lundi 26 avril 2010

Le Danemark offre 880 millions FCFA pour aider le Niger à faire face à la crise alimentaire

Le Royaume de Danemark a offert une aide de 880 millions FCFA (10 millions de couronnes) pour aider le Niger à vaincre la grave crise alimentaire qui affecte plus de 7,8 millions de personnes, dont plusieurs enfants et femmes, a appris APA lundi de source diplomatique à Niamey.
L’aide danoise, précise un communiqué reçu lundi à APA, sera mise à la disposition de l’UNICEF pour soutenir les efforts engagés dans la prise en charge des cas de malnutrition aiguë chez les enfants de moins de cinq ans, les plus fragilisés par la situation de pénurie alimentaire qui affecte le pays.
« Les départements de Zinder et de Diffa, dans l’est du Niger, appuyés par l’aide danoise au développement, sont particulièrement touchés. Les enfants sont les premières victimes de cette situation et nous ne pouvons pas accepter cela » a indiqué, le ministre danois du Développement, Monsieur Soren Pind.
C’est pourquoi, a-t-il dit, le Danemark a décidé d’apporter sa contribution à travers le Fonds des Nations unies pour l’enfance à hauteur de 10 millions de couronnes danoises (soit 880 millions de francs CFA) afin de venir en aide aux enfants du Niger.
Ce financement, souligne-t-on, intègre un plan d’action humanitaire mis en place pour 2010 par les Nations unies et ses partenaires, à la suite de l’appel à l’assistance internationale lancé par les autorités du Niger le 10 mars dernier.
Ce plan d’action recense les actions immédiates à mettre en œuvre en termes de sécurité alimentaire, pastorale et nutritionnelle dans les régions affectées par les pénuries et le déficit en eau.
Les besoins exprimés par les acteurs humanitaires s’élèvent à 190 millions de dollars, dont 155 millions de dollars pour le volet alimentaire et 29 millions de dollars pour le volet nutrition et eau. Environ 133 millions de dollars sont à mobiliser de toute urgence.
L’Unicef estime que 378.000 enfants de moins de 5 ans pourraient nécessiter des soins d’urgence si la situation alimentaire ne s’améliore pas dans les 12 prochains mois.
Lundi, le Secrétaire général adjoint des Nations unies aux affaires humanitaires, John Holmes, a entamé une visite au Niger où il visitera des centres de réhydration nutritionnelle intensive aux profits des enfants ouverts dans l’est du pays.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.