vendredi 23 avril 2010

Arnaud MONTEBOURG en déplacement au Niger appelle à réinventer un autre modèle de co-développement et de croissance pour l'Afrique

À l’occasion d’un déplacement de 5 jours au Niger, Arnaud Montebourg s’exprimait jeudi 22 avril 2010, devant les étudiants de l’Université de Niamey sur sa vision des relations entre la France et le continent africain.

Le Président du Conseil général de Saône-et-Loire a souhaité prendre le contre-pied du discours prononcé en juillet 2008 à Dakar par le Président de la République française : «Quand un Président de la République représentant mon pays, la France dit :" Dans le malheur de la société africaine, il n'y ni place pour l'aventure humaine, ni place pour l'idée de progrès", il expose publiquement son ignorance, son inculture et sa profonde méconnaissance de la société africaine. Je veux témoigner ici qu'il n'y a pas un français que j'ai rencontré qui, ayant entendu ou lu le discours de Dakar du Président Nicolas Sarkozy en 2008 ne l'ait pas très mal ressenti, ne l'ait pas désapprouvé et en son fort intérieur condamné !" A-t-il déclaré.
Arnaud Montebourg a indiqué que le bilan des politiques d'ajustement structurel a été très négatif en Afrique et a renforcé les critiques contre le consensus de Washington qui selon-lui "sacralisait le marché dérégulé, l'ajustement financier au détriment des peuples et des humains, la privatisation des biens publics au détriment des Etats". Consensus qualifié à cette occasion de "collapsus de Washington" tellement ses effets ont été néfastes pour la réduction de la pauvreté.
Il a aussi indiqué que la crise actuelle a eu un impact sévère sur les populations des pays en développement et a appelé a redéfinir pour l'Afrique un nouveau modèle de développement davantage porté sur la croissance intérieure et l'intégration régionale. "Quand l'Afrique émergera c'est le monde entier qui changera" a déclaré Arnaud Montebourg devant un millier d'étudiants et d'enseignants de Niamey.Pour accompagner l'émergence des pays africains, Arnaud Montebourg a indiqué qu'il ne pouvait y avoir de développement sans démocratie et de démocratie sans développement, en prenant l'exemple du Niger, dont il a rappelé a quel point le besoin de démocratie se fait sentir, après l'ouverture de la période de transition qui a suivi le coup d'Etat militaire.
Reçu par Mahamadou DANDA, Premier ministre de la transition, et Ousmane CISSE, Ministre de l'Intérieur, Arnaud Montebourg a insisté pour que le délai de la transition vers la restauration démocratique soit le plus court possible au Niger.
Ce déplacement du Président du Conseil général de Saône et Loire au Niger s’inscrit dans le cadre de la coopération internationale décentralisée mise en œuvre depuis 2007 par le Conseil général et la Communauté urbaine de Tahoua. Depuis plus de deux ans, de nombreux projets ont ainsi été initiés tant dans les domaines de l'accès à l'eau potable – creusement de puits –, des infrastructures – routes pavées – que de l'éducation – construction de salles de classe. Le Président et ses homologues nigériens ont pu échanger sur ces réalisations et réaffirmer leur volonté de poursuivre cette coopération.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.