vendredi 11 juin 2010

Ouverture vendredi à Niamey du 6ème « Bijini Bijini », un festival international de marionnettes

La sixième édition du festival international de marionnettes « Bijini Bijini » s’ouvre vendredi après-midi à Niamey pour trois jours de manifestations culturelles qui regroupent plusieurs spécialistes de l’art de la marionnette venus d’Afrique de l’Ouest, a appris APA auprès du Comité national d’organisation.
« Bijini Bijini », qui se tient régulièrement depuis 2005, vise au « rayonnement durable de l’art de la marionnette, en offrant un tableau d’activités et d’actions en direction des professionnels de cet art, mais également vers les enfants qui ne saisissent pas encore tout l’intérêt de la marionnette » a expliqué, Cheick Kotondi, initiateur du festival et directeur artistique de la compagnie nigérienne « Koykoyo ».
Une caravane des festivaliers rythmée de plusieurs spectacles et rencontres professionnelles sera au programme de cette édition qui ambitionne comme les précédentes de « réhabiliter » l’art de la marionnette en Afrique.
Une vingtaine de marionnettistes provenant du Burkina, du Togo, du Bénin et du Niger, émerveilleront le public de leurs talents au cours de cette manifestation, initiée par la compagnie « Koykoyo », récipiendaire en décembre 2008 du trophée dans la catégorie « meilleur promoteur culturel » du Grand Prix d’Afrique de théâtre francophone à Cotonou, au Bénin.
« Bijini Bijini », explique, M. Cheik Kotondi, sera aussi une foire d’exhibition de différents types de marionnettes, à fil, à tiges, portées ou habitées ou fixées sur un bout de bois.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.