samedi 11 décembre 2010

le président Wade a demandé à la junte nigérienne de libérer l'ex-président Tandja

Le président sénégalais Abdoulaye Wade, a demandé au chef de la junte au Niger, le général Salou Djibo, de libérer l'ex-chef d'Etat nigérien, Mamadou Tandja, renversé en février, dont un tribunal ouest-africain a réclamé la libération, rapporte samedi l'Agence de presse sénégalaise (APS).
Le chef de la junte nigérienne, Salou Djibo, a appelé le président Wade pour lui "souhaiter ses voeux de plein succès" au début du Festival mondial des arts nègres organisé à Dakar du 10 au 31 décembre.
"Le chef de l'Etat (sénégalais) a saisi cette occasion pour demander au général Djibo la libération de M. Mamadou Tandja, ancien président du Niger", selon l'APS qui cite un communiqué de la présidence sénégalaise.
"Cette demande du président Abdoulaye Wade fait suite à une sollicitation, auprès de lui, de la famille" de M. Tandja (1999-2010), selon la même source.
M. Wade "a rappelé au général Salou Djibo que cette requête (la libération de Tandja) avait été formulée par l'Union africaine, la Cédéao (Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest et plus récemment matérialisée par un arrêt de la Cour de la Cédéao".
Le 8 novembre, la Cour de justice de la Cédéao a jugé "arbitraires l'arrestation et la détention de M. Tandja par l'Etat du Niger" et "ordonné sa libération".
Le Niger va demander la "révision" du procès devant ce même tribunal ouest-africain, avait ensuite annoncé une source gouvernementale nigérienne.
Mamadou Tandja, né en 1938, a été renversé lors d'un putsch le 18 février 2010.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.