mercredi 15 décembre 2010

Abuja veut aider le Niger à sécuriser ses élections prévues en 2011 pour rétablir la démocratie

Le Nigeria va aider le Niger à garantir la sécurité de ses élections prévues en 2011 pour rétablir un régime démocratique après le putsch du 18 février dernier qui a destitué Mamadou Tandja et porté au pouvoir une junte militaire.
« La république fédérale du Nigeria veut apporter au Niger un appui sécuritaire pour assurer un bon déroulement des élections prévues entre janvier et mars prochains dans ce pays » a indiqué à la presse, le général Oweye Azazi, le Conseiller en sécurité du président Goodluck Jonathan, au sortir d’une audience avec le chef de la junte nigérienne.
L’officier militaire nigérian a également affirmé avoir transmis au général Djibo Salou, président intérimaire du Niger, un message de son homologue du Nigeria.
Niamey et Abuja, qui partagent plus de 1000 km de frontière commune, entretiennent une relation qui « dépasse le cadre diplomatique car ce qui affecte le Niger affecte directement le Nigeria », a-t-on souligné.
La junte militaire qui a déposé en février dernier l’ex-président Mamadou Tandja, a promis des élections démocratiques, auxquelles ses membres sont inéligibles, pour restituer le pouvoir à un régime civile d’ici avril 2011.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.