jeudi 16 décembre 2010

Un officier nigérien dresse le portrait de la rébellion touarègue dans un ouvrage

Le Colonel Laouel Chékou Koré, officier de gendarmerie, explore dans un ouvrage intitulé « La rébellion touarègue au Niger » les péripéties de l’insécurités qui a sévit dans le nord-Niger, à l’orée des années 1990 et ayant eu des résurgences entre 2007 et 2008.
Paru récemment aux éditions « l’Harmattan », cet ouvrage de 150 pages, a déjà remporté le premier prix édition 2010 de cette institution, a indiqué Dénis Pryen, le directeur de « l’Harmattan », en marge d’une exposition-photo organisée dans le cadre du vernissage du livre.
l’histoire de la rébellion touarègue qui a sévi quatre années durant dans la partie Nord du Niger, s’est répétée entre 2007 et 2008, lorsqu’un groupe d’hommes constitués autour du Mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ), avait décidé de prendre les armes pour revendiquer, entre autres la redistribution des gains issus de l’extraction des richesses minières ainsi que des actions en vue de l’autonomie des territoires du Nord (Aïr et Azawak) dans la région d’Agadez.
Dans cet ouvrage, le Colonel Koré, propose également quelques pistes de réflexions susceptibles d’enrayer une telle situation.
Ancien patron de la gendarmerie nationale et ex-préfet, le Colonel Chékou Koré, occupe actuellement les fonctions de président de la Haute autorité à la réconciliation nationale, une instance transitoire chargée de veiller entre autres au respect des accords de paix au Niger.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.