vendredi 26 novembre 2010

Niger: Paris "renouvelle sa confiance" à la junte pour la transition

La France s'est félicitée vendredi de la promulgation par la junte nigérienne d'une nouvelle constitution qui doit préparer le retour à un régime civil, lui "renouvelant sa confiance" pour mener à bien la transition.
Le chef de la junte, le général Salou Djibo, a promulgué jeudi la nouvelle Constitution adoptée le 31 octobre par référendum à plus de 90% et censée amorcer le retour à la démocratie après le coup d'Etat de février.
"Nous renouvelons notre confiance aux autorités nigériennes pour mener à son terme, et dans la sérénité, la période de transition et restaurer la démocratie au Niger", a déclaré le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Bernard Valero, lors d'un point-presse.
"Nous souhaitons que l'esprit d'ouverture et de conciliation qui a présidé à l'élaboration de cette nouvelle loi fondamentale demeure au long du processus électoral à venir", a ajouté M. Valero.
L'adoption d'une nouvelle Constitution est censée marquer le coup d'envoi du processus de retour à un régime civil, prévu en avril 2011. Une présidentielle et des législatives sont fixées au 31 janvier.
Le 18 février dernier, un "Conseil suprême pour la restauration de la démocratie" (CSRD, junte) avait déposé l'ancien président Mamadou Tandja, qui voulait se maintenir à la tête du Niger en dépit de la fin prévue de son mandat en décembre 2009.
La France avait condamné la prise du pouvoir par les militaires "par des voies non constitutionnelles" mais aussi fait savoir qu'elle espérait la tenue d'élections.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.