mardi 16 novembre 2010

La police disperse des fidèles musulmans célébrant la fête de Tabaski, au nord-est du Niger

La police a dispersé mardi à coup de gaz lacrymogène des dizaines de fidèles musulmans qui se sont massés dans une moquée de la ville de Tahoua (470 km au nord-est) pour célébrer la fête de l’Aid el Kébir ou Tabaski, alors que cette commémoration est fixée au mercredi 17 novembre sur l’ensemble du territoire nigérien.
Ces musulmans qui se réclament d’un courant islamique radical ont invité les membres de leur congrégation à célébrer l’Aïd El Kébir ce mardi, à l’instar de l’Arabie Saoudite et de certains pays.
« Les pèlerins ont accompli hier (lundi) les rites du pèlerinage en montant le mont d’Arafat et normalement, la fête est célébré aujourd’hui mardi, comme l’enseigne l’Islam » a indiqué Malam Nourou Faran, un des prédicateurs de cette congrégation.
Des sources policières ont affirmé qu’aucun blessé, ni mort , n’a été déploré au cours de la dispersion de ces musulmans réunis autour du Cheick Dan Magaria, un ouléma très influent dans la région de Tahoua.
Officiellement, la fête de l’Aid el Kébir sera célébrée le17 novembre au Niger, correspondant au dixième jour du Zoul hidja, selon le calendrier musulman, a annoncé lundi le gouvernement par la voix du ministère de la Fonction publique qui décrète les journées de mercredi et jeudi comme « chômées, fériées et payées ».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.