jeudi 10 février 2011

Présidentielle au Niger: Issoufou enregistre trois nouveaux ralliements

Trois candidats défaits au premier tour de la présidentielle du 31 janvier au Niger ont apporté jeudi leur soutien à l'opposant historique Mahamadou Issoufou pour le second tour le 12 mars, au lendemain du ralliement du troisième homme, Hama Amadou.
Ces trois candidats sont Cheiffou Amadou (4,07%), patron du Conseil économique et social sous le président Mamadou Tandja - renversé par un coup d'Etat en février 2010 -, l'ex-colonel à la retraite Moussa Moumouni Djermakoye (3,95%) et Amadou Boubacar Cissé (1,61%).
Mahamadou Issoufou, opposant historique à Mamadou Tandja, avait reçu mercredi le soutien de l'ex-Premier ministre Hama Amadou, arrivé troisième (19,8%) et qui fait figure d'arbitre du scrutin.
Arrivé en tête avec 36,06% des voix, M. Issoufou affrontera au second tour Seïni Oumarou (23,2%), ex-Premier ministre et "héritier" autoproclamé de M. Tandja.
MM. Issoufou, Amadou, Cissé et Djermakoye avaient avec d'autres fait front commun en 2009 contre Mamadou Tandja lorsqu'il avait voulu rester au pouvoir malgré la fin de son second et dernier mandat.
Les quatre hommes, en plus de Cheiffou Amadou, ont scellé jeudi un accord visant à assurer "une victoire éclatante à Issoufou" et prévoyant une "alliance de gestion du pouvoir".
"Je souhaite qu'après la victoire on puisse gérer le pays ensemble", a lancé M. Issoufou lors de la signature de l'accord à Niamey. "Nous représentons ensemble un potentiel électoral de 70%, la victoire est donc à notre portée", a-t-il estimé.
De son côté, le parti de l'ex-chef de l'Etat Mahamane Ousmane, ancien membre du front anti-Tandja, classé 4e avec 8,4%, a indiqué cette semaine qu'il allait "examiner" une demande de "soutien" adressée par Mahamadou Issoufou.
La présidentielle est destinée à rétablir un régime civil après un an de junte militaire dans ce pays parmi les plus pauvres du monde et placé sous la menace grandissante d'Al-Qaïda, qui y multiplie les rapts d'Occidentaux.
(Source AFP)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.