mardi 3 mai 2011

Mahamadou Issoufou accorde des remises de peine à plusieurs détenus nigériens

Le nouveau président nigérien Mahamadou Issoufou a accordé des remises de peines à plusieurs personnes détenues pour ‘’une infraction qualifiée de crime ou délit’’, dont des femmes allaitantes ou enceintes, des personnes atteintes de maladies graves, médicalement constatées, a appris APA mardi de source officielle à Niamey.
Cette mesure présidentielle concerne ‘’tout individu, (…) condamné à une peine privative de liberté par décision judiciaire devenue définitive et mise à exécution pour une infraction qualifiée de crime ou délit’’, indique un communiqué officiel.
Les remises de peine, précise le texte, ne sont pas applicables aux récidivistes et aux personnes condamnées pour détournements de deniers publics, corruption, fausse monnaie, trafic de drogues et terrorisme.
Elles profitent également aux mineurs de moins de 17 ans ainsi qu’aux personnes âgées de 60 ans et plus.
Mahamadou Issoufou a été investi le 7 avril dernier, après son élection intervenue le 12 mars, consacrant ainsi la fin d’une transition militaire qui avait pris les rênes du pouvoir en évinçant l’ex-président Mamadou Tandja, toujours détenu depuis sa chute.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.