vendredi 1 avril 2011

Niger : L’élection de Mahamadou Issoufou validée par le Conseil Constitutionnel

Issoufou Mahamadou : 1.797.382 soit 58, 04% ; Seïni Oumarou : 1.299.436 soit 41, 96%. Tels sont là les résultats définitifs proclamés par le Conseil constitutionnel ce vendredi 1er avril 2011, validant ainsi les résultats issus du second tour de l’élection présidentielle tenue le 12 mars passé.
Le Conseil constitutionnel vient donc de confirmer l’élection de M. Mahamadou Issoufou à la Présidence de la République du Niger, pour un mandat de 5 ans à compter de 2 avril 2011, a indiqué la Présidente du Conseil constitutionnel de transition Mme SALIFOU Fatimata BAZEYE à l’issue de l’audience publique de cette institution qu’elle dirige.

Le Conseil constitutionnel a par ailleurs procédé à l’annulation des résultats des 287 bureaux de vote. A Agadez : les résultats de 5 bureaux de vote ont été annulés ; à Diffa : 17 bureaux de vote annulés ; à Dosso : 22 bureaux de vote annulés ; à Maradi : 65 bureaux de vote annulés ; à Tahoua : 66 bureaux de vote annulés ; à Tillabéry : 47 bureaux de vote annulés ; à Zinder : 54 bureaux de vote annulés et à la Communauté urbaine de Niamey : les résultats de 11 bureaux de vote ont été annulés. Toutes ces annulations, sont liées à l’absence de certaines mentions obligatoires sur les procès verbaux de dépouillement des résultats.

Aucun recours en contentieux électoral n’a été fait devant le Conseil constitutionnel. On se rappelle, moins d’une semaine après la proclamation des résultats globaux provisoires par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), le candidat malheureux Seïni Oumarou ainsi que la coalition des partis politiques qui soutiennent sa candidature, avaient officiellement reconnu la victoire de Mahamadou Issoufou, en déclarant qu’ils n’ont aucune intention de faire de recours devant le Conseil constitutionnel. En plus d’une déclaration, Seïni Oumarou va même rencontrer son challenger à son domicile pour le féliciter.

Notons que la validation des résultats issus des élections présidentielles intervient au lendemain de la clôture d'un olloque organisé par les forces de défense et de sécurité du 28 au 31 mars en vue de réfléchir sur un mécanisme qui puisse mettre fin à l’irruption de l’armée sur la scène politique nationale, à travers un coup d’état.

L’investiture du nouveau Président de la République est prévue pour se tenir le jeudi 7 avril 2011 au lieu de mercredi 6 avril, date initialement annoncée. Ce report est lié à l’investiture du Président de la République du Bénin, Docteur Thomas Yayi Boni, prévue pour le 6 avril prochain, pour un second mandat.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.