lundi 11 avril 2011

L’opposition nigérienne décline l’invitation du président Issoufou pour un gouvernement d’union nationale

La coalition de l’opposition nigérienne a rejeté « avec la plus grande courtoisie » l’offre de formation d’un gouvernement d’union nationale formulée par le président nigérien Elhadj Mahamadou Issoufou, lors de son investiture le 7 avril dernier, a appris APA lundi de source officielle.
Dans un communiqué publié lundi, l’Alliance pour la réconciliation nationale (ARN), coalition de l’opposition nigérienne, a salué « la grandeur du geste » de président nigérien tout en déclinant une éventuelle participation à un gouvernement d’union nationale.
«Nous avons décidé de travailler en tant qu’opposition et nous comptons l’assumer » indique l’Alliance, qui a soutenu la candidature de l’ex-premier ministre Seini Oumarou, candidat malheureux au scrutin présidentiel du 12 mars dernier.
Au lendemain de la proclamation des résultats du scrutin présidentiel, M. Oumarou a reconnu sa défaite et s’est engagé à conduire une opposition « positive et constructive » pour la stabilité et la paix au Niger.
Je prends acte des résultats provisoires proclamés par la Commission électorale. Je félicite le nouveau président et lui présente mes encouragements. J’ai décidé de n’introduire aucun dossier en contentieux électoral » a-t-il dit .
Ingénieur des mines âgé de 59 ans, M. Issoufou jadis opposant historique à l’ex-président Mamadou Tandja, a promis de travailler « sans exclusion » pour renforcer la démocratie et engager le Niger sur la rampe du développement.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.