vendredi 23 mars 2012

Mali - Le Niger "exige le retour à l'ordre constitutionnel"

Le Niger "condamne" le coup d'Etat militaire survenu jeudi au Mali voisin et "exige le retour de l'ordre de l'ordre constitutionnel", indique un communiqué du gouvernement nigérien publié vendredi dans les médias officiels.

"Le Niger suit avec préoccupation et une totale désapprobation l'évolution de la situation au Mali (...) condamne tout changement anticonstitutionnel et en l'occurrence la remise en cause du processus démocratique en république soeur du Mali", souligne le communiqué lu à la radio publique nigérienne.

"Le gouvernement du Niger exige le retour de l'ordre constitutionnel, la libération des personnalités arrêtées, l'arrêt des violences et la préservation de la sécurité publique" au Mali, ajoute le texte.

Des militaires maliens ont annoncé jeudi avoir renversé le régime au pouvoir au Mali après plusieurs heures d'affrontements, l'accusant d'incompétence dans la lutte contre la rébellion touareg et les groupes islamistes dans le nord du pays.

Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, a plusieurs fois exprimé "sa vive préoccupation", face à la dégradation de la situation sécuritaire au Mali, dont la partie nord, proche du Niger, est en proie depuis mi-janvier à une rébellion touareg et aux activités de groupes islamistes radicaux.

Pays abonné aux coups d'Etat, le Niger, a été aussi confronté à deux révoltes touareg, la dernière remontant à 2007-2009.

Le Nord du Niger vit depuis quelques années sous la constante menace d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui retient toujours quatre Français enlevés en septembre 2010 à Arlit, grand site d'exploitation d'uranium.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.