dimanche 23 septembre 2012

Niger : baisse prochaine des prix des hydrocarbures

Le gouvernement nigérien a annoncé, à l’issue d’un conseil des ministres vendredi après-midi, une réduction prochaine de 39 FCFA sur le prix des hydrocarbures à la pompe, sur l’ensemble du territoire national. Au terme de cette décision, dont la date de prise d’effet n’a pas été précisée par le gouvernement, le litre d’essence sera désormais vendu 540 FCFA à la pompe, contre 579 F, et celui de gazoil, à 536 FCFA, au lieu de 570 F, le prix actuel. Le Collectif des syndicats du secteur du transport au Niger, s’en est félicité, mais appelle ses militants à redoubler d’efforts jusqu’à l’aboutissement de la réduction de 35%, principale revendication de leur plate-forme. Cette décision intervient après plusieurs mois de mésentente entre les différents syndicats du secteur des transports et le gouvernement, et a été à l’origine d’une série de grèves perlées dans le secteur des transports au Niger. Rappelons que, par la faveur de la mise en vente de la production nationale par la Société de Raffinerie de Zinder (SORAZ), à capitaux sino-nigériens, le 1er janvier dernier, le gouvernement avait procédé à une première réduction en ramenant les prix des hydrocarbures à 579 FCFA pour le litre d’essence qui était auparavant à 679 FCFA, celui de gazoil à 577 FCFA, alors qu’il était à 768 FCFA, à la pompe. Il faut souligner que c’est la société chinoise China National Petroleum Corporation (CNPC) qui s’est engagée dans l’exploitation du pétrole nigérien. En plus de la construction de la raffinerie de Zinder, d’une capacité de 100.000 tonnes, elle a également construit un pipe-line pour le transport du pétrole brut des champs pétrolifères d’Agadem à la raffinerie de Zinder, sur plusieurs centaines de kilomètres.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.