dimanche 23 septembre 2012

Niger : adoption d’un budget de 1 279 milliards de franc CFA

Le gouvernement nigérien a adopté vendredi un projet de budget d’un montant de 1 278,9 milliards de franc CFA pour l’année 2013. Le projet de budget sera transmis à l’Assemblée nationale pour adoption lors de sa session budgétaire d’octobre. Le projet de 2013 consacre la poursuite de la réalisation du programme du gouvernement qui s’inscrit dans "une démarche privilégiant la mise à niveau et la stimulation de l’investissement productif devant conforter la production nationale et permettre ainsi la création d’emplois pertinents et l’amélioration significative des revenus des populations", selon le communiqué du conseil des ministres. Il vise également la "mise en cohérence" des allocations budgétaires pour atteindre les objectifs du Plan de développement économique et social (PDES) 2012-2015 qui découle de la déclaration de politique générale du gouvernement présentée par le Premier ministre devant l’Assemblée nationale. La déclaration elle-même s’inspire des orientations contenues dans le "Programme de renaissance" du président Issoufou Mahamadou. A travers ce projet de budget, le gouvernement vise la promotion de la bonne gouvernance, la prise en charge de la sécurité des personnes et de leurs biens, le développement social et la réalisation d’une économie de forte croissance et de développement durable, souligne le texte. Le communiqué indique que le gouvernement entend poursuivre des réformes économiques et sociales entamées et initier de nouvelles mesures favorisant un accroissement des ressources budgétaires, une amélioration des allocations des crédits budgétaires notamment en faveur des secteurs sociaux et économiques. Une part importante de ces allocations est affectée aux dépenses d’investissements dont "l’important niveau témoigne de la volonté du gouvernement de privilégier une fois de plus les dépenses indispensables" à une croissance économique durable devant favoriser l’amélioration des conditions de vie des populations et la lutte contre la pauvreté.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.