jeudi 26 juillet 2012

Niger - Fabius attendu jeudi à Niamey, 1ère étape d'une tournée centrée sur le Mali

Le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius est attendu jeudi soir à Niamey, première étape d'une tournée africaine centrée sur le Mali qui le mènera vendredi et samedi au Burkina Faso, Sénégal et Tchad, a-t-on appris de sources diplomatiques à Paris. La consolidation d'un pouvoir politique au Mali, dont le nord est occupé depuis plusieurs mois par des groupes armés proches d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), sera au centre de ses entretiens, selon les mêmes sources. Les pays visités "sont des pays exposés, qui se sentent vulnérables et sont en attente d'une prise de conscience" de la crise au Sahel "et d'une mobilisation", a indiqué un diplomate sous couvert d'anonymat. A Niamey, le ministre, qui effectue sa première visite en Afrique sub-saharienne depuis sa prise de fonctions en mai, rencontrera le président, le Premier ministre et son homologue des Affaires étrangères. Mardi, devant des députés, il avait eu des mots élogieux à leur égard. "Nous voulons une coopération accrue avec (le Niger) qui est à la fois très très pauvre et en même temps, dont les dirigeants que nous avons reçus à Paris sont apparus vraiment des gens dignes de confiance", a-t-il dit. "Nous ferons tout ce que nous pourrons pour les aider", avait insisté le ministre. Il enchaînera vendredi matin avec le Burkina Faso où il verra le chef d'Etat Blaise Compaoré et continuera son périple par Dakar. Une attention est prévue à l'égard de la société civile, avec un entretien avec des représentants du collectif "Y'en a marre", en marge de rencontres officielles notamment avec le président Macky Sall. Samedi soir, le chef de la diplomatie française concluera sa tournée par une brève escale au Tchad pour voir son président, Idriss Deby. "Le Tchad a fait part de sa disponibilité pour concourir à une solution de la crise au Mali et le ministre souhaite recueillir son sentiment", a-t-on expliqué de source diplomatique. Une visite en Mauritanie, un temps envisagée, n'a pu finalement être organisée pour des raisons d'agenda, selon la même source.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.