mardi 23 février 2010

La junte militaire nomme Mahamadou Dandah Premier ministre

AP | 23.02.2010 | 22:48
La junte militaire qui a renversé le 18 février le président Mamadou Tandja a annoncé mardi soir la nomination d'un Premier ministre civil, Mahamadou Dandah. Il dirigera le gouvernement de transition en attendant l'organisation d'élections promises par la junte, à une date non encore fixée.

Selon une déclaration diffusée par la télévision d'Etat, le leader de la junte, le chef d'escadron Salou Djibo, a signé le décret de nomination de Mahamadou Dandah. Celui-ci a été ministre de l'Information de la précédente junte, arrivée au pouvoir à la faveur d'un coup d'Etat en 1999.

Lundi, la nouvelle junte avait annoncé la formation d'un gouvernement de transition et promis l'adoption à terme d'une nouvelle Constitution par référendum.

Elu en 1999, Mamadou Tandja était accusé de dérive autoritaire par l'opposition depuis plusieurs mois. Il avait notamment imposé un référendum déclaré illégal par la justice pour prolonger son mandat de trois ans, alors qu'il s'était engagé à quitter le pouvoir comme prévu en décembre 2009, et avait depuis gouverné par décret. Mamadou Tandja avait été élu en 1999 après le précédent coup militaire de Daouda Malla Wanke, puis réélu lors de scrutins jugés équitables.

Pays d'Afrique de l'Ouest situé au sud du Sahara, le Niger a connu trois coups d'Etat entre 1974 et 1999. Le pays frappé par la sécheresse et la désertification est riche en uranium mais figure parmi les moins développés selon l'index des Nations unies, avec un taux de 70% d'illettrisme parmi sa population, et le plus fort taux de natalité au monde. AP

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.